Whisky Live 2022

7 novembre 2022 | Interview & Rencontres
Whisky Live 2022

Les grandes familles des spiritueux se sont rassemblées durant trois jours dans la Grande Halle de La Villette. Le succès de cette édition tient autant à la qualité des dégustations et des découvertes qu’à la joie de tous se retrouver entre professionnels et passionnés. Les rhums occupaient les balcons et les larges allées entre les stands permettaient à chacun de déambuler au grès de ses envies. Les attentes furent comblées et les coups de cœurs nombreux. Chaque territoire se présentait sous son plus beau breuvage

Isautier continu son apogée aux rhums vieux

La Réunion nous a offert deux magnifiques nouvelles carafes triangulaires avec les cuvées Elise, rhum agricole de 15 ans et Appolonie, rhum traditionnel de 16 ans, de la Maison Isautier. Rivière du Mât présentait également ses remarquables assemblages.

Rum Nation a embouteillé un excellent Rhum de Guyana Versailles 18 ans, distillé en Pot Still, 59%, avec une finition fût de Whisky.

Haïti se trouvait dignement représenté par le Clairin Providence 2019, vieillit en ex-fût de Caroni. Le Papalin Haïti, multi-distilleries fut également très apprécié, ainsi que le Sajous vieux qui confirme un profil proche d’un rhum jamaïcain.

Karukera et Longueteau se disputaient la Guadeloupe. Le Karukera Single Cask n°576 parlait au palais, alors que les Constellations en blanc et en vieux de chez Longueteau faisaient l’unanimité.

Hampden a dominé la Jamaïque avec sa série de rhums de 12 ans. Le trio de tête est constitué du Hampden 12 ans HGML, Hampden 12 ans n°78 ainsi que du DOK. Mention spéciale pour l’embouteillage Velier Amrut 2015, très surprenant, qui était présenté sur le même stand. En matière de rhum blanc, le Rhum Papa Rouyo, toujours chez Velier mérite largement une médaille.

Bataille au sommet en Martinique entre le Saint-James Ephémère n°7, avec son goût fruité à la touche mentholée, le Neisson Nonagenta, avec des notes de fruits et d’agrumes et sa touche légèrement végétale, et le nouveau Depaz Single Cask 2010.

Le Trois Rivières Single Cask 2007 et le nouveau Triple-Millésimes apportent également une rare gourmandise dans le monde du rhum agricole.

Le nouvel assemblage Master Blender 2022 de Black Tot offre de remarquables notes charbonneuses faisant un brillant écho aux rhums de la Navy.

Il lui a tapé dans l'œil ! C'est l'effet de ce jamaicain pour Florent

La High ester n'a jamais été autant à la mode. Au point de se demander quel embouteilleur indépendant n'avait pas le sien lors de ce whisky Live ! Néanmoins, c'est tout de même chez un des pionniers du genre, avec la National Rums of Jamaica ( présent sur le stand Velier) que se porte mon coup de cœur, avec le Long Pond Cambridge 2010 STCE. Avec ce 12 ans, nous sommes dans ces profils de " west indies" où la sagesse n'est pas de mise. Riche et opulent, le Cambridge nous offre un éventail aromatique extrêmement large. Un rhum aux accents de fruits exotiques mûrs contrebalancé par des notes beurrées et de sous-bois. La finale est interminable, et c'est ce que l'on attend de ce profil incontournable !

Le coup de coeur de Christopher

Cette édition du Whisky Live fût riche en nouveautés et innovations en tout genre. Habituellement grand amateur de rhums jamaïcain puissant et exubérant, pourtant présent en nombre sur l'événement, c'est cette fois un rhum agricole qui à retenu toute mon attention, Longueteau Constellation. 

Il s'agit d'un embouteillage spécial à l'occasion de la légendaire transatlantique en solitaire qui relie tous les quatre ans St-Malo en Bretagne à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Ce rhum rend hommage aux navigateurs qui, lors de la première édition de 1978, se guidaient de nuit grâce aux étoiles. 

Une attaque marquée par des arômes de canne fraiche intense et d'agrumes. Ce rhum blanc titrant à 57,5% se démarque particulièrement par son aromatique intense et une douceur remarquable pour son titrage, le tout dans un packaging soigné et élégant qui appel à l'aventure. A ne pas manquer !

La gourmandise était bien présente d'après Alexandre

Mon coup de cœur porte sur un rhum de Trinidad de la distillerie au nom très original Trinidad Distillers LTD. Embouteillé par Plantation Rum. Il s'agit d'un single cask de 21 ans qui titre * 66%. L'alcool est présent, mais pas mordant, bien au contraire, il accompagne une complexité évolutive dans le verre sur une ouverture optimum à 20 minutes. Fin et racé sur les fruits noirs, un menthol et une verveine qui contrebalance et donne de la légèreté à la dégustation. Un très grand rhum qui serait le compagnon idéal d'un fondant au chocolat de Philippe Conticini (27 Pl. Dauphine, non loin de la boutique Excellence Rhum).

Ce retour de salon a été conjoitement ecrit avec ❤️ par

Matthieu Lange
Conseiller en spiritueux
Christopher Morrison
Conseiller en spiritueux
Florent Lenziani
Store manager